Ce site utilise des cookies. Si vous choisissez de continuer de naviguer sur le site, cela signifie que vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus ×

Les banques doivent cesser de choisir leur propre arbitre!

Les banques doivent cesser de choisir leur propre arbitre!

Lorsque des personnes ont des mésententes avec leur banque, elles peuvent se retrouver dans une position injuste et se voir imposer un règlement du différend par des décideurs sélectionnés par leur banque. C’est la situation dans laquelle se trouvent aujourd’hui les clients des banques au Canada. La politique du gouvernement canadien permet aux banques de choisir leur propre service de résolution des différends. En donnant ce choix aux banques, les services de résolution des différends sont forcés de se faire concurrence pour amener les banques à faire affaire ...

Lorsque des personnes ont des mésententes avec leur banque, elles peuvent se retrouver dans une position injuste et se voir imposer un règlement du différend par des décideurs sélectionnés par leur banque. C’est la situation dans laquelle se trouvent aujourd’hui les clients des banques au Canada. La politique du gouvernement canadien permet aux banques de choisir leur propre service de résolution des différends. En donnant ce choix aux banques, les services de résolution des différends sont forcés de se faire concurrence pour amener les banques à faire affaire avec eux. Le résultat est un nivellement vers le bas de la protection des consommateurs. Sans grande surprise, les grandes banques choisissent l’organisation dont les décisions tranchent le plus souvent en leur faveur.

 

Les clients des banques méritent et ont besoin d’avoir accès à un processus impartial de résolution en cas de différend avec leur banque. Le gouvernement fédéral doit mieux protéger les clients des banques en mandatant un organe de gestion des plaintes externe, sans but lucratif; un organe qui n’aura pas tendance à pencher en faveur des banques.

 

Il est temps que le gouvernement fédéral protège les consommateurs et cesse de permettre aux banques de choisir leur propre arbitre.

 

Envoyez dès aujourd’hui vos questions par courriel aux décideurs du gouvernement fédéral!

 

Cette campagne a été approuvée par:

FAIR (Fondation canadienne pour l'avancement des droits des investisseurs)

CCC (Conseil des consommateurs du Canada)

 CARP (Canadian Association of Retired Persons / Association Canadienne des Personnes Retraitées)

+

Envoyez un email à votre député

Entrez votre adresse complète afin que nous puissions trouver votre député local.

Ecrivez votre e-mail

Conseils pour les e-mails +

Souhaitez-vous changer l'email? Voici quelques conseils.

  • Une lettre originale peut être plus efficace qu'une lettre type, alors n'hésitez pas à personnaliser votre lettre et à inclure vos propres expériences pertinentes.
  • Énoncez le but / objectif au début et introduisez brièvement les préoccupations.
  • Essayez d’utiliser 2-3 points spécifiques concernant votre problème pour expliquer votre position.
  • Décrivez votre intérêt pour le problème et toutes les informations d'identification pertinentes.
  • Inclure des questions qui provoquent une réponse.
  • Demandez plus d’informations ou des éclaircissements sur la position de votre député.
  • Demandez un engagement pour une action spécifique et justifiez votre demande.
  • Remerciez le député pour toute action positive entreprise dans le passé sur cette question.
  • Demandez que le député réponde à votre lettre.


Rappelles toi:

  • Une lettre bien écrite est plus crédible et attirera plus d'attention.
  • Relisez votre lettre pour vous débarrasser de toute faute de frappe.
  • Assurez-vous d’épeler correctement le nom du député.
  • Gardez votre lettre aussi courte et concise que possible, tout en veillant à inclure tous les détails pertinents.
  • Personnalisez votre lettre si possible. Les députés prennent beaucoup plus note lorsque vous associez une question à la manière dont elle affecte leur propre circonscription.
  • Le concis est le plus efficace. Si vous avez plus d'informations, vous voudrez peut-être écrire une lettre à votre député. Rappelez-vous, c'est gratuit!